Réalisateur

SESSION REALISATION POST-PRODUCTION

Les réalisateurs Ladj Ly et Toumani Sangaré lance la première promotion de l’école de cinéma Kourtrajmé Dakar.

L’appel à candidatures pour une première session d’initiation à l’écriture cinématographique est ouvert du 14 décembre 2020 au 8 janvier 2021. Les auditions des candidats présélectionnés se dérouleront à partir du 18 janvier 2021.

Quinze participants seront sélectionnés à partir de leur idée de film et d’une rencontre avec Toumani Sangaré et la direction de l’école pour participer à la session qui se débutera début septembre 2021.

Ladj Ly fondateur de l’école Kourtrajmé

Né en 1980 à Paris, Ladj Ly est réalisateur. Il a grandi et vit dans le quartier des Bosquets, à Montfermeil. Membre du collectif Kourtrajmé depuis 1996, il commence une carrière d’acteur avant de décider de passer derrière la caméra. Il réalise des courts métrages et des films documentaires qui parlent de la banlieue « pour apporter un point de vue de l’intérieur de ces quartiers difficiles ». (…) Il est nominé aux César 2018 dans la catégorie meilleur documentaire, pour À voix haute qu’il coréalise avec avec Stéphane de Freitas, sur le concours Eloquentia qui vise à élire le meilleur orateur de Seine-Saint-Denis et pour son court métrage Les Misérables qui raconte les débuts de Pento qui vient d’intégrer la brigade anticriminalité de Seine-Saint-Denis. Il réalise en 2017 la web série Chroniques de Clichy Montfermeil, qui revient sur douze ans d’actions menés avec son complice JR. Le film Les Misérables a obtenu le prix du jury au Festival de Cannes 2019, avant d’être sacré Meilleur Film aux Césars 2020.

Fonctionnement de la session

Cette session de 5 mois se destine à former les élèves aux processus, outils et postes de la fabrication d’un film, depuis le découpage et le dépouillement sur le scénario qui prépare le tournage, jusqu’à l’étalonnage et le mixage qui finalisent le film.

L’école guide et conseille tout le processus en associant au directeur pédagogique, impliqué sur chaque projet depuis la toute première ligne écrite, deux superviseurs spécialisés, en charge de l’organisation : d’abord une directrice de production, puis un directeur de post-production.

Constitués en équipes, chacune fédérée autour d’un scénario de court-métrage et de son auteur issu de la session Scénario ou autour de la mini-série, les élèves alternent des ateliers, tant théoriques que pratiques, aussitôt appliqués aux projets qu’ils portent, avec les temps de fabrication du film : prépa, tournage, montage, finalisation de la post-production.

Contenu et articulation

La session Réalisation/Post-production a une durée de 5 mois. Elle articule quatre blocs successifs menant à la fabrication de films finalisés :

  • initiation à la mise en scène et préparation du tournage : cours théoriques et analyses d’œuvres, rencontres avec des professionnels, ateliers artistiques et demi-journées consacrées à la préparation elle-même : casting, repérages des décors, problématiques de régie.
  • tournages : sur la base des castings, des devis et des plans de travail validés par l’école.  Aux élèves s’associent des encadrants professionnels venus les assister et s’assurer que les films se font sans incident ni empêchement majeur. Les élèves se répartissent les autres fonctions clefs du plateau : assistanat, régie, coaching des acteurs, et les responsabilités de la mise en scène en collectif.
  • montage : les élèves s’exercent in situ en réalisant toutes les phases clés du montage – dérush, ours, rendu de différentes versions jusqu’à la version finale. En collaboration avec les monteurs du centre Yennenga.
  • finalisations post-prod : pour ce dernier bloc, les élèves achèvent la fabrication du film, avec le montage son et l’étalonnage, jusqu’à la projection finale.

à la session réalisation post-production